Martinet

Un martinet est un petit fouet multiple, constitué d'un manche en bois d'environ 25 cm. Les lanières, nombrant une dizaine, sont le plus souvent en cuir.



Catégories :

Violence - Arme - Accessoire BDSM - BDSM - Pratique sexuelle - Torture

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • ... un article rédigé par notre expert ès instruments à caresses violentes (j'ai.... Les martinets a lanières de cuir sont ceux qui permettent la plus grande variété de ... Le martinet est le premier fouet qu'il est judicieux d'acheter, ... (source : mehere.free)
  • Le martinet est un petit fouet constitué d'un manche d'une vingtaine de centimètres de long et d'une dizaine de lanières le plus fréquemment de cuir d'égale... (source : fessee.blogspot)
Un martinet

Objet

Un martinet est un petit fouet multiple, constitué d'un manche en bois d'environ 25 cm. Les lanières, nombrant une dizaine, sont le plus souvent en cuir.

C'est un instrument respectant les traditions de châtiment corporel, utilisé jadis (et né) en France et d'une façon plus générale en Europe, en particulier efficace sur une peau nue. L'usage du martinet pour fesser les enfants est cependant tombé en désuétude en France, et peut peut-être être assimilé à des mauvais traitements. Il est identique au Chat à neuf queues, un instrument sévère à neuf lanières ou cordes longues utilisé dans les marine, les forces armées et des institutions pénitentiaires, en particulier dans l'empire britannique ; et au knout, en particulier connu de l'empire Russe.

Il est reconnu comme excessif aujourd'hui presque partout en Occident, même où le châtiment reste en vigueur (avec une exception aux Antilles). Une jurisprudence française de 1984 fait désormais apparaitre implicitement le martinet comme étant hors-la-loi. C'est d'ailleurs pour cela qu'on le trouve désormais au rayon "produits pour animaux" de certaines grandes surfaces.

Origine du nom

Selon le Dictionnaire étymologique de la langue française d'Oscar Bloch et Walther von Wartburg, la référence en matière d'étymologie, le nom (qui n'est pas attesté avant le début du XIXème siècle) a deux explications envisageables. Ou bien il s'agirait d'un diminutif de Martin, surnom attribué au bâton et qu'on retrouve chez La Fontaine[1]. Ou bien son nom proviendrait du général français Jean Martinet, qui infligeait des exercices interminables et épuisants aux troupes de Louis XIV et exigeait un respect absolu du règlement, et qui aurait préféré l'utilisation d'un fouet à multiples lanières plutôt qu'un instrument de flagellation à lanière unique, qui avait tendance à tuer les hommes durant le châtiment.

Notes

  1. Oh! oh! quelle caresse et quelle mélodie!
    Dit le maître aussitôt, holà, Martin-bâton!
    Martin-bâton accourt, l'âne change de ton
    («L'Âne et le Petit Chien»)

Voir aussi

Recherche sur Amazon (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Martinet_(instrument).
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 05/08/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu